lausanne jardins 2019

Navigation

jardins

L’Incise

Ici, on incise le sol pour lire dans ses entrailles, révéler son épaisseur invisible et vivante. Comme pour une coupe pédologique, on creuse un chemin éphémère dans la terre de Valency, transformée par l’être humain depuis des siècles.

Parc de Valency

Cambium

La pleine terre du parc offre aux grands arbres un rare espace de liberté en ville. Ici, leurs racines peuvent s’étendre, s’étirer, s’entremêler à leur guise. Cambium nous invite dans l’intimité de deux hêtres majestueux.

Parc de Valency

Bal-ysage

Des balançoires géantes font leur apparition à des points stratégiques du haut du parc de Valency. Prenez place et laissez-vous émerveiller par la douce contemplation de l’une des plus belles vues de Lausanne. Attention à ne pas rester la tête dans les nuages !

Parc de Valency

Place to live

L’herbe dite mauvaise. Non désirée mais persévérante, elle pousse dans les interstices de plusieurs murs de soutènement, sur le parcours de Lausanne Jardins 2019, et une filllette en prend soin.

Mur de Montétan

Micro Macro

Il se passe de drôles de choses au square de Montétan. Entretenu de manière extensive, peu fréquenté, c’est un havre pour toutes sortes d’habitants. Et notamment pour les herbes folles, qui ont crû démesurément, jusqu’à atteindre 200 fois leur taille habituelle.

Square de Montétan

Nature vivante

Nature vivante révèle l’envers du décor, en projetant sur un mur ce qu’il retient : le sol et ses trois horizons, la roche mère, la sous-couche et la terre végétale. Un tableau qui se peint au fil des jours, au gré de la pluie et des rayons du soleil.

Soutènement de Saint-Paul

Bestial!

L’humain a pris possession de la planète. 60% des espèces sauvages ont disparu ces quarante dernières années, et la biodiversité est en danger. Mais ici, en pleine ville, dans la forêt des Clochettes, les bêtes qui occupaient autrefois le territoire lausannois sont revenues.

Forêt des clochettes

Vanitas

Où va le bois quand il meurt ? En ville, les arbres atteignent rarement leur grand âge potentiel. Ils sont abattus avant, souvent pour des raisons de sécurité. Vanitas érige une sorte de mausolée au bois mort.

Jardin des souches

Kokedamas

Un jardin suspendu pour la cour Galfetti — ode à la verticalité minérale, qui semble sans sol. Un jardin qui invite les passantes et passants à s’arrêter pour lever la tête et contempler la poésie de ce nuage de Kokedamas, flottant entre terre et ciel. Le Kokedama est un art végétal japonais, érigé ici en lustre luxuriant.

Cour Galfetti

Vert de terre

Qui ose me suivre ? Peuplée et creusée par des milliards de vers de terre, la ville regorge de galeries que l’œil ne voit pas, mais dont voici un spécimen géant. Glisser, disparaître, tenter l’expérience d’un lombric lausannois, c’est rejoindre un instant cet univers urbain alternatif.

Place Chauderon

9m3

9m3 est une révolte de l'arbre urbain. 9m3, c’est le volume de terre considéré aujourd’hui comme nécessaire à son développement. C’est aussi la taille du pot qui accueille un jeune platane, devant le bâtiment de Chauderon. De l’autre côté du passage sous-voie, une structure en bois dessine les contours d’un pot similaire autour d’un platane centenaire.

Place Chauderon

Terreau incognito

La placette des Terreaux est hors sol. La pleine terre est absente, tenue à distance par des installations souterraines. La perte du lien semble irrévocable. Proposer un jardin ici, c’est proposer une fiction. Celle de l’irruption de la nature en ville : des îlots de verdure qui remontent à la surface, s’infiltrent, percent la dalle stérile.

Labyrinthe des Terreaux

Place to live

L’herbe dite mauvaise. Non désirée mais persévérante, elle pousse dans les interstices de plusieurs murs de soutènement, sur le parcours de Lausanne Jardins 2019, et une filllette en prend soin.

Mur de la route de Bel-Air

Le Verger de la paix

Dans ce petit jardin, aménagé en un lieu pentu et ingrat, s’érige un étrange mémorial de la pleine terre. Ces arbres silencieux font écho à la trentaine d’arbres fruitiers que Lausanne s’engage à planter chaque année. Leur réseau racinaire appelle la pleine terre. Il feint de descendre dans les grilles ou de s’élever vers la lumière.

Toiture Bel-Air

Un Jardin sur un pont, un pont sous un jardin

Un jardin, c’est avant tout les émotions qu’il suscite, l’usage qu’on en fait. Pour une drôle de promenade, laissez-vous bercer d’illusions : des illusions d’optique qui créent des buttes, des vallons et un cheminement sinueux.

Trottoir nord du Grand-Pont

L'Eau et vous

Un jet d’eau qui interrompt un instant le flux de la circulation et de nos pensées. L’eau jaillissant des tréfonds du sol urbain, comme une force de la nature qui reprendrait subitement ses droits.

Croisée de Saint-François

Le Passage végétal

En nous privant de presque tous nos sens, le « tunnel » peut sembler l’antithèse du jardin. Le Passage végétal prend le parti de transformer cet espace a priori indésirable. Le souterrain se remplit de motifs stylisant une plante médicinale qui pousse à la place Saint-François.

Passage Saint-François ouest

Futur âge de pierre

Les micro-organismes sont les premiers êtres vivants à avoir peuplé la planète. Ils l’ont modelée, ils l’ont façonnée. Futur Âge de pierre nous invite dans l'atelier de Sphingomonas elodea, une bactérie qui transforme le sable en pierre et la sculpte.

Eglise Saint-François

Portrait d’un arbre

Huit grands platanes jaillissent du pavage de granit de la place Saint-François. Malgré l’enchevêtrement souterrain, il reste encore un endroit suffisamment généreux en pleine terre pour pouvoir accueillir un neuvième arbre. C’est sur cette zone, qu’à la nuit venue, se projette le portrait fantôme de ce neuvième platane.

Place Saint-François

La Renaissance du peuplier

Entre Aurore, la statue de Milo Martin, et le grand peuplier, il y a une sorte de connivence, un dialogue muet. Pour elle, l'arbre soulèverait des montagnes. Pour l’instant, il soulève surtout les plaques d’enrobé qui se fissurent à ses pieds : ses racines s’étendent vers le ciel, et c’est tout un jardin qui s’engouffre dans la brèche.

Placette du peuplier

Place to live

L’herbe dite mauvaise. Non désirée mais persévérante, elle pousse dans les interstices de plusieurs murs de soutènement, sur le parcours de Lausanne Jardins 2019, et une filllette en prend soin.

Mur de la promenade Derrière-Bourg

La Grande Pimprenelle

C’est à l’amphithéâtre de la promenade Jean-Villard Gilles, que La Grande Pimprenelle enfile avec naturel son costume de pétales rouge foncé. Une quinzaine de plantes vivaces se partagent la scène. Promeneuses et promeneurs, venez admirer la comédie des fleurs !

Promenade Jean-Villard-Gilles

Inversion/Racines

La Terrasse de Bellefontaine a un charme désuet et une position incongrue, sur la dalle d’un parking. Inversion propose d’y inverser la place des humains et celle des plantes ! Les racines qui surgissent du plafond, au-dessus de la caisse du parking, vous invitent à découvrir ce qu'il se passe là-haut.

Terrasse Bellefontaine

Le Point/The Nocturnal Garden/Entrance

Pour inciter les passantes et les passants à découvrir le jardin caché de Bellefontaine, une voile se déploie à chaque activation de la ventilation du parking, comme un point de repère là-haut dans le ciel. Sur la terrasse, des luminaires jouent les metteurs en scène et une petite fontaine se mue en abysse sans fond.

Terrasse Bellefontaine

Réveiller les gardiens de la terre endormis

Une multitude de créatures d’argile rampent, sortent de terre et forment un petit jardin hors du temps. Un jardin de ruines, de fossiles et de vie. Sont-ce les témoins d’une civilisation passée ? Le fruit d’un rituel magique ?

Front garden de Rumine

Parc de l'Amour éternel

L’Amour éternel questionne l’utilisation du sol : comment économiser durablement cette ressource non renouvelable ? En imitant le gui, cette plante qui se sert des autres plantes pour vivre, hors sol.

Préau Messidor, Collège de l'Eglantine

Une visite à la famille Mercier

Bienvenue dans une histoire imaginaire, celle de la Villa Mercier. A la fin du XIXe siècle, la famille Mercier, propriétaire de la parcelle, projetait d’y construire une demeure. L’effet monumental de l’installation démontre l’impact qu’aurait eu cette opération immobilière sur ce sol, resté finalement ouvert et accessible au public.

Promenade Jean-Jacques Mercier

Pranvera

La promenade Jean-Jacques Mercier est prise au piège de son identité classique et de sa beauté imperturbable. Comment troubler ce décor endormi ? Pour quelques mois, Pranvera réinterprète le parc, grâce à une combinaison de machines poétiques et baroques.

Promenade Jean-Jacques Mercier

Le Ciné-parc de la terre

Bienvenue au Ciné-parc de la terre ! Le film est habituellement réservé aux voitures. Mais, en exclusivité pour Lausanne Jardins 2019, les visiteuses et visteurs humains sont invités à s’installer à bord des automobiles, pour une séance de drive-in.

Parvis Saint-Jacques

Place to live

L’herbe dite mauvaise. Non désirée mais persévérante, elle pousse dans les interstices de plusieurs murs de soutènement, sur le parcours de Lausanne Jardins 2019, et une filllette en prend soin.

Mur de l'avenue du Léman

Place to live

Et encore une dernière fois, la fillette de Place to live, celle qui, tout au long du parcours de Lausanne Jardins 2019, prend soin des mauvaises herbes et des interstices, là où tout est possible.

Mur de l'avenue du Léman

Echappement fluvial

Qui s’aperçoit qu’il franchit un cours d’eau en cet endroit précis ? Echappement fluvial propose de se reconnecter avec la rivière. Grâce à un tube auditif, le murmure de l’eau remonte jusqu’au niveau du trottoir pour permettre une contemplation sonore.

Vallon de la Vuachère

Le Monuments des petits animaux

Une structure fantomatique flotte au-dessus du parc Guillemin. Elle a été réalisée à partir du moulage de six tunnels de taupinières délaissées. Émergé, exhibé à la lumière, l’entrelacs donne un aperçu des labyrinthes qui courent sous nos pieds, à quelque 40 centimètres de profondeur.

Parc Guillemin

Le Cadran solaire de la taupe

Pour célébrer la taupe, Talpa europea, petit mammifère inoffensif et utile à nos sols, injustement décrié et combattu, voici un cadran solaire, dans un écrin de fleurs des champs, qui accompagne les temps forts de son travail souterrain.

Parc Guillemin

Végibus

Montez à bord du Végibus. Accroché à la ligne 9 des transports publics lausannois comme une serre mobile pour végétaux pendulaires, il parcourt tous les sites de la manifestation Lausanne Jardins 2019 depuis le parc de Valency jusqu’au parc Guillemin.

Bus n°9

Du Cap à Bonne Espérance - jardin participatif

Parking, poubelles et béton : bienvenue aux Faverges ! Et pourtant, on peut découvrir des merveilles en s’aventurant dans ce quartier peu connu. L’installation de tours végétales, réalisées au cours d'un atelier participatif de paysagisme, permettra de marquer ce passage et d’y imprimer l’âme du quartier.

Chemin de Bonne Espérance 38

Circulez! - jardin participatif

Et si ce chemin, qui laisse habituellement la part belle aux voitures, devenait un îlot de verdure et un espace de jeu ? Entouré de prairie, ce square éphémère issu d'un atelier de paysagisme participatif offre un lieu de vie propice à la rencontre et à la détente.

Chemin de la Cassinette 14

Lasagne potagère - jardin participatif

Une butte de permaculture pour marquer la limite entre le préau et la route. En impliquant les élèves dans la plantation des arbustes, le SPADOM sensibilise à la question de l’agriculture urbaine et de la permaculture, et s’associe à autant de petits jardiniers en herbe, qui prendront soin de ce qu’ils ont contribué à planter !

Collège de l'Eglantine

Drapeaux d'enfants - jardin participatif

Une forêt de drapeaux, peints par des enfants, anime chaque année la Place de la Navigation à Ouchy, du printemps à l’hiver suivant. Cette année, c’est autour du thème du sol et du jardin que les enfants ont laissé libre court à leur créativité.

Place de la navigation