lausanne jardins 2019

Navigation

La Renaissance du peuplier

Placette du peuplier

Là-bas, sur la plate-forme en face de Saint-François, sortant du sol craquelé que personne ne foule, une silhouette ondule doucement. C’est un grand peuplier, longtemps triste et désabusé, oublié de la ville et des hommes. 

Mais grâce à Aurore, la statue de Milo Martin qui se prélasse quelques mètres plus bas dans son classicisme détendu, l’arbre a trouvé un nouvel élan. Il y a entre eux une sorte de connivence, un dialogue muet. 

Pour elle, le peuplier soulèverait des montagnes. Pour l’instant, il soulève surtout les plaques d’enrobé qui se fissurent à ses pieds : ses racines s’étendent vers le ciel, et c’est tout un jardin qui s’engouffre dans la brèche.

Auteur/trice-s

Service des parcs et domaines sur une idée de :
Juliette Bernier, cheffe de projet routes et mobilité (CH)
Rémi Desarzens, chef d’équipe, jardinier (CH)
Barbara Netti, architecte, routes et mobilité (CH)
Jeremy Pamingle, architecte paysagiste (CH)

Partenaires et mise en œuvre

Service des parcs et domaines

Liste des plantes et matériaux

Belle de Nuit, Mirabilis jalapa
Molène thapsus, Verbrascum thapsus
Origan, Origanum vulgare
Peuplier d’Italie, Populus nigra