lausanne jardins 2019

Navigation

Le Verger de la paix

Toiture Bel-Air

Dans ce petit jardin, aménagé en un lieu pentu et ingrat, peu fertile,  fiché sur la bouche d’exhalation du LEB (le train Lausanne-Echallens-Bercher), et habituellement peuplé de bambous exotiques, s’érige désormais un étrange mémorial de la pleine terre. Ces arbres silencieux, drapés dans la chaux blanche des vergers de jadis, font écho à la trentaine d’arbres fruitiers que Lausanne s’engage à planter chaque année durant la prochaine décennie. Leur réseau racinaire appelle la pleine terre. Il feint de descendre dans les grilles ou de s’élever vers la lumière. On l’imagine s’entremêler dans les entrailles du LEB pour enlacer la machine, ou se dresser pour défier le bâti. Les bancs circulaires sont une invitation à méditer en paix, à l’ombre des branches et des racines des arbres.

Auteur/trice-s

Service des parcs et domaines sur une idée de :
Etienne Elsner, chargé de communication (CH)
Alberto Palermo, chef de projet (CH)
Roland Schmidt, chef unité «agriculture et gestion du territoire» (CH)
Marion Vanlauwe, architecte paysagiste (CH)

Partenaires et mise en œuvre

Service des parcs et domaines

Liste des plantes et matériaux

Frêne à fleurs, Fraxinus ornus