lausanne jardins 2019

Navigation

Viscum Stellatum - Parc de l'amour éternel

Préau Messidor

Messidor, le mois des moissons dans le calendrier révolutionnaire. Ainsi nommé lors de sa donation à la ville par la famille de grainiers André de Nyon, ce square se devrait d'être semé et fertile. Mais aujourd'hui, la qualité de son sol contredit sa toponymie. Son territoire est peu à peu rongé par des constructions, l'école et sa grande halle de gymnastique, mais aussi sa cour en bitume.
Le projet Amour éternel questionne l'utilisation du sol: comment économiser durablement cette ressource non renouvelable? En imitant le gui, cette plante épiphyte qui se sert des autres plantes pour vivre, hors sol.
Le concept, humble et sculptural à la fois, agit en symbole. Un trépied de 18m de haut, à l'impact minimal sur le précieux sol, porte une boule de gui géante protégée par un toit. Préfiguration poétique d'une ville durable, économe et respectueuse de son sol?

Auteurs

Adrien Comte, Adrien Meuwly, Markus Huber, Reto Huber, Johannes Von Pechmann, Julia Wildmann / Zurich, Suisse